Accueil du site > Le bananier et ses coproduits en alimentation animale

Le bananier et ses coproduits en alimentation animale

Planteurs, industriels et chercheurs s’unissent pour valoriser le bananier, ses produits et sous-produits dans l’alimentation animale.
Mise à jour le 20 août 2013
 

Les Producteurs de Guadeloupe, les Grands Moulins des Antilles et l’Inra Antilles-Guyane ont organisé une rencontre afin d’échanger autour de l’alimentation des animaux avec la banane, le lundi 17 juin sur le Centre Inra (Domaine Duclos – Petit- Bourg).

 

La production de bananes tient une place importante dans l’activité économique des Antilles Françaises. En moyenne, 80 000 T de bananes sont produites en Guadeloupe chaque année.

L’alimentation des animaux avec la banane peut être une nouvelle voie de diversification de cette filière, pour contribuer au développement des productions animales et à la satisfaction des besoins alimentaires des populations antillaises.

En avril 2011, Les Producteurs de Guadeloupe, les Grands Moulins des Antilles et l’Inra avaient ainsi signé une convention de recherche sur la valorisation de la banane dans l’alimentation animale. Ces travaux de recherche, menés à leur terme, permettent aujourd’hui de disposer d’une innovation dans l’alimentation animale, la farine de banane.

Dans le prolongement de ces travaux, l’Inra en collaboration avec Les Producteurs de Guadeloupe, les Grands Moulins des Antilles, a présenté aux éleveurs, aux organisations professionnelles agricoles et aux collectivités territoriales, des résultats acquis sur le bananier, ses produits, ses sous-produits et leur adaptation dans l’alimentation animale. Le lundi 17 juin 2013 a été l’occasion, d’échanges sur les retombées économiques induites par cette démarche innovante et les perspectives d’évolution aux fins de valorisation.

A écouter, le reportage de Josiane Champion sur Guadeloupe 1ère - Radio :

MP3 - 3.7 Mo
Chronique agriculture - 30/09/2013

A regarder, le reportage réalisé par l’INRA :

***

info portfolio