Accueil du site > Résultats > Productions végétales > Collection de Manguiers

Collection de Manguiers

La "petite histoire" de la collection de Manguiers du CRB
Mise à jour le 3 septembre 2014
 

Le CRB (Centre de Ressources Biologiques) Plantes tropicales transfère actuellement sa collection de Manguiers, du site de Vieux-Habitants vers celui de Godet. Retour sur l’histoire de cette collection, initialement constituée en Guinée.

 

Lorsqu’en 2010 le CIRAD décide de se séparer de son site expérimental du Bouchu à Vieux-Habitants, les gestionnaires des collections du CRB sont inquiets. Que va devenir la collection d’une centaine de variétés de Manguiers, implantée sur ce site de Guadeloupe ?

L’ASSOFWI est présente sur le site, et manifeste son intérêt pour "recueillir" les variétés les plus intéressantes d’un point de vue agronomique. C’est chose faite, mais il nous faut trouver une solution pérenne pour l’ensemble de ces ressources, d’une grande valeur.

La première collection de manguiers avait été rassemblée à la station de Fouyala en Guinée, à la fin des années 40 et jusqu’à la fin des années 50. Elle a ensuite été dupliquée pendant la période 1960-1975 dans d’autres pays africains : Cameroun, Congo, Côte d’ivoire, Mali et Sénégal. Ces mangues-là ont vu du pays !

Par la suite, entre 1985 et 1995, la collection de Korhogo en Côte d’Ivoire a été constituée à partir de toutes les variétés intéressantes des collections d’origine. A partir de 1991, 135 variétés de Korhogo sont dupliquées, et installées en Guadeloupe, sur la station du Cirad de Vieux-Habitants. Les analyses génétiques conduites par le CIRAD ont permis d’éliminer des doublons, et la collection est maintenant composée de 95 variétés, dont 93 de l’espèce Mangifera indica, et 2 des espèces M. applanata et M. laurina.

Pourquoi ce transfert Afrique-Caraïbes ? Pour sauvegarder le matériel végétal, menacé par la disparition des stations de recherche en Afrique. Mais aussi pour le placer en un lieu indemne des maladies de quarantaine, et permettre ainsi sa diffusion.

En 2011, l’INRA propose d’héberger la collection CIRAD sur son site de Godet à Petit-Canal, qui présente de bonnes conditions de sols et de climat pour cette espèce.

Marché conclu, mais le plus difficile reste à faire. C’est que ça ne se transplante pas comme ça un manguier ! Il faut d’abord préparer des porte-greffes, puis des greffons. Le greffage de manguiers est une opération très délicate, beaucoup moins facile à réussir que sur les agrumes par exemple. Nous faisons appel à un pépiniériste qui maîtrise la technique. Les plants greffés sont placés en serre au CIRAD à Roujol, puis transplantés à l’Unité expérimentale INRA de Godet lorsque leur vigueur est suffisante.

Cette opération est pratiquement terminée à ce jour, elle aura nécessité 3 ans de travail pour disposer d’une parcelle complète au champ. Soit près de 300 plants, correspondants aux 95 variétés. Ils seront sous haute surveillance pendant encore au moins deux ans, le temps qu’ils s’acclimatent dans ce nouvel environnement, et qu’ils puissent servir à la diffusion du matériel.

Lorsque les manguiers auront pris de la vigueur, il sera possible de solliciter Danièle Roques qui gère cette collection, pour obtenir quelques greffons, à des fins de recherche, d’expérimentation ou pour mettre en place des pépinières.

Voir en ligne : Le catalogue des manguiers

• Ce produit vous intéresse ? Contactez l'INRA

Type de résultat :

Collection

Avancée du sujet :

Abouti

Condition d’utilisation :

Accord de transfert de Materiel

Impression de la fiche :

Version imprimable de cet article Version imprimable

Enjeux :

Biodiversité

Gestion des ressources

Concepteur(s) :

Claudie PAVIS

Corinne CALABRE

Danièle ROQUES

David HAMMOUYA

Fabrice LE BELLEC