Accueil du site > Résultats > Productions animales > Longévité et productivité des vaches Créole

Longévité et productivité des vaches Créole

La longévité des vaches Créole permet d’améliorer la productivité des troupeaux bovins.
Mise à jour le 27 février 2015
 

La productivité du troupeau de vaches reproductrices joue un rôle prépondérant sur la rentabilité des troupeaux bovins. Grâce à leurs qualités d’adaptation et de production, les vaches Créoles permettent d’obtenir une productivité élevée durant leur carrière. Elles contribuent ainsi à la rentabilité et à la viabilité des exploitations.

 

Les performances de reproduction sont un des principaux facteurs limitant de la productivité et de la rentabilité des élevages bovins en Guadeloupe. La productivité globale est un indicateur simple qui permet de résumer ces performances, tant au niveau individuel qu’à l’échelle du troupeau. Cet indicateur représente la production totale de veaux sevrés (en kg de poids vif), obtenue par chaque vache durant sa carrière.

La prise en compte de la durée de vie productive (longévité) des vaches Créoles constitue une piste pour améliorer la carrière des vaches reproductrices et la productivité des troupeaux.

L’INRA a étudié dans ses troupeaux expérimentaux du domaine de Gardel, la longévité de 560 vaches Créoles, sur une période de 35 ans (1979-2014).

La longévité des femelles dans le troupeau est avant tout le résultat de la conduite de la reproduction. En effet, les principales causes de réformes identifiées au domaine de Gardel sont en premier lieu des problèmes d’infertilité, et des performances d’allaitement insuffisantes. Un âge élevé peut également intervenir dans la décision. Globalement, l’âge à la réforme moyen est de 8.5 ans, et la durée de vie productive moyenne de 5.6 ans. Par ailleurs, près de 32 % des vaches Créoles présentent une carrière longue de plus de 10 ans.

Cette longévité a des conséquences sur la productivité. Les performances optimales en termes de fertilité et de croissance des veaux sont obtenues entre les âges de 4 et 10 ans. On peut ainsi obtenir une production de veaux sevrés de l’ordre de 1500 kg par vache adulte, dans une carrière d’une durée productive de 10 ans après le premier vêlage, c’est-à-dire jusqu’à l’âge de 13 ans.

Par ailleurs, le mode de conduite de pâturage a peu d’influence sur la longévité, les femelles Créole étant bien adaptées pour un système d’élevage économe en intrants et durable.

Enfin, la durée de vie productive est moyennement héritable, offrant des possibilités de sélectionner les femelles sur ce paramètre.

Une gestion efficace de la carrière des vaches Créoles de Guadeloupe pour valoriser les aptitudes maternelles de cette race, peut permettre aux éleveurs d’atteindre une productivité importante, d’assurer la pérennité de leurs exploitations et de contribuer à la satisfaction de la demande en viande fraîche locale.

• Besoins d'informations ? Contactez INRAE

Type de résultat :

Procédé bio-technique

Avancée du sujet :

Abouti

Condition d’utilisation :

Domaine public

Impression de la fiche :

Version imprimable de cet article Version imprimable

Enjeux :

Amélioration génétique/maladies ravageurs

Gestion des ressources

Concepteur(s) :

Zsuzsa ZSUPPAN