Accueil du site > Résultats > Les réseaux mycorhiziens

Les réseaux mycorhiziens

Les réseaux mycorhiziens : des connexions souterraines au service des cultures
Mise à jour le 2 juin 2017
 

Les réseaux mycorhiziens sont des éléments-clés de la biodiversité du sol à valoriser pour réduire l’utilisation de pesticides et d’engrais. La complexité des processus en jeu et la nécessité de développer une approche systémique invitent à la co-conception de pratiques innovantes. L’INRA Antilles-Guyane est à l’origine d’un projet de ce type, dont les premiers résultats sont présentés ici.

 

Les réseaux mycorhiziens sont des associations symbiotiques entre des filaments de champignons présents dans la plupart des sols et les racines de plus de 80% des plantes. Ils permettent un meilleur accès aux ressources nutritives du sol et une stimulation des défenses des plantes face à différents stress (sécheresse, maladies).
La valorisation des mycorhizes ne repose pas sur des solutions clés en main. Systémique par essence, elle suppose d’explorer une diversité de solutions co-construites entre chercheurs et praticiens qui permettront à chaque agriculteur soucieux de mobiliser et valoriser les mycorhizes d’identifier, parmi bien d’autres, les pratiques favorables applicables sur sa propre exploitation et de reconfigurer son système de culture.

Faire émerger cette diversité de solutions et permettre leur appropriation suppose la maîtrise préalable des mêmes connaissances, qu’elles soient scientifiques, expertes ou profanes, et des « bonnes » pratiques agronomiques (diversification, réduction des intrants et du labour, utilisation de techniques alternatives comme le paillage ou les plantes de couverture etc.). Un cadre collectif de conception d’innovations est donc nécessaire. Les scientifiques ont construit un dispositif participatif nommé MYMYX, mis en œuvre dans le cadre du projet SYSTEMYC, soutenu par le plan Ecophyto.

Parmi les innovations, sont expérimentées actuellement : l’introduction de plants pré-mycorhizés en pépinière et le développement d’un dispositif de production de mycorhizes locales, tous deux à partir de réseaux de mycorhizes indigènes.

Pour en savoir plus :
http://www.sad.inra.fr/Toutes-les-actualites/Mymyx-un-jeu-pour-concevoir-des-innovations-agroecologiques
http://www.inra.fr/Entreprises-Monde-agricole/Resultats-innovation-transfert/Toutes-les-actualites/culture-maraichers-agroecologiques​

• Besoins d'informations ? Contactez INRAE

Type de résultat :

Procédé bio-technique

Avancée du sujet :

Projet en cours

Condition d’utilisation :

Domaine public

Impression de la fiche :

Version imprimable de cet article Version imprimable

Enjeux :

Gestion des ressources

Réduction des intrants

Concepteur(s) :

Marie CHAVE

Valérie ANGEON