Accueil du site > Résultats > Environnement > Biodiversité : les chercheurs de l’INRA engagés

Biodiversité : les chercheurs de l’INRA engagés

L’INRA revoit la conception des systèmes agricoles en tenant compte du rôle que la biodiversité y joue
Mise à jour le 17 juin 2019
 

Les chercheurs sont mobilisés sur cette thématique. Ils proposent de nouvelles pistes, pour relever le défi de la reconquête de la biodiversité pour des agricultures et des forêts durables. Ainsi, elles seront mieux adaptées aux conséquences des changements globaux, dont le changement climatique.

 

D’ores et déjà, le constat est alarmant : mammifères, oiseaux, insectes (notamment pollinisateurs)... de nombreux groupes d’espèces sont affectés par l’érosion de leur diversité et de leur abondance. Dans ce contexte, le rôle de la communauté scientifique est essentiel et précieux, non seulement pour documenter et comprendre les phénomènes en cours mais aussi alerter et éclairer l’action publique.

Du 29 avril au 4 mai 2019, la France a accueilli la 7ème session plénière de l’IPBES. L’objectif de cette réunion du « GIEC de la biodiversité » : valider la toute première évaluation internationale de la biodiversité et des services écosystémiques.

L’INRA, l’un des membres fondateurs de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité, est un acteur engagé dans les questions de recherche sur la biodiversité. L’agriculture au sens large fait partie des pressions qui s’exercent sur la biodiversité du fait notamment de changements d’usage des terres (déforestation, drainage...) ou de l’usage d’intrants. Mais la biodiversité, moteur des agroécosystèmes, est aussi au cœur de la production agricole. Au cours des 20 dernières années, la vision de l’Institut a évolué et les scientifiques considèrent aujourd’hui la biodiversité comme un atout dans les transitions nécessaires, en lien avec la production alimentaire, la gestion des espaces ruraux et forestiers ou des ressources associées. Leurs travaux permettent de documenter les services rendus par la biodiversité à l’agriculture mais aussi de mieux intégrer biodiversité et agriculture dans les systèmes agri-alimentaires, en cohérence avec le développement de l’agro-écologie, qui impose notamment de reconsidérer le rôle de la biodiversité à tous les niveaux (du gène au paysage). Le vivant et la biodiversité sont de fait au cœur de la reconception des agroécosystèmes.

L’INRA a communiqué sur ses travaux, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Paris le 30 avril. A cette occasion, un dossier de presse intitulé « Biodiversité : les chercheurs de l’INRA engagés », a été diffusé.

Ce dossier illustre la pluridisciplinarité des travaux de l’INRA à différentes échelles : depuis les paysages, les écosystèmes, les espèces et jusqu’aux gènes, qu’il s’agisse de diversité génétique au sein d’une même espèce ou entre espèces différentes.
Des chercheurs de l’URZ CRAG, ont contribué à sa rédaction en présentant 3 sujets : « La résistance est dans la différence » (Nathalie Mandonnet), « Des idées fraîches pour l’élevage des porcs » (Jean-Luc Gourdine) et « Les vertus des systèmes d’agriculture mixtes » (Audrey Fanchone).

CRAG : Centre INRA Antilles-Guyane
GIEC : Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat
IPBES : Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services
URZ : Unité de Recherches Zootechniques

• Besoins d'informations ? Contactez INRAE

Type de résultat :

Procédé bio-technique

Avancée du sujet :

A approfondir

Condition d’utilisation :

Domaine public

Impression de la fiche :

Version imprimable de cet article Version imprimable

Enjeux :

Protection de l’environnement

Biodiversité

Réduction des intrants

Concepteur(s) :

Madly MOUTOUSSAMY