Poivrons multi-résistants

Sélection de poivrons multirésistants et adaptés aux conditions de culture en zone intertropicale
Mise à jour le 6 octobre 2011
 

L’Inra Antilles-Guyane est impliqué depuis 1996 dans le réseau LIRA. Son objectif est de sélectionner dans plusieurs pays de la zone inter-tropicale des variétés de poivrons résistantes aux principales maladies virales, et adaptées aux conditions de cultures et aux goûts des consommateurs de chaque zone.

 

Contexte phytosanitaire. Aux Antilles françaises, le poivron est cultivé en plein champ et ses principales maladies sont des viroses dues au CMV et à des potyvirus, ainsi que le flétrissement bactérien. Le type de fruits le plus apprécié est celui de la variété Narval, de couleur rouge et de forme relativement rectangulaire.

Qu’est-ce que le réseau LIRA ? "LI" pour l’institut "Liliana Dimitrova" de Cuba, et "RA" pour Inra. Ce réseau comprend l’Inra de Guadeloupe et d’Avignon et des partenaires publics à Cuba, au Soudan, au Cameroun et un partenaire privé au Sénégal.

Principes de fonctionnement du réseau. Le programme de sélection est basé sur une population de plantes hétérozygotes commune à l’ensemble des partenaires. Cette population est sélectionnée pour les résistances et pour leurs performances agronomiques dans l’ensemble des pays du réseau. A partir de cette population commune, chaque partenaire, tout en poursuivant le processus de sélection récurrente, sélectionne des lignées homozygotes adaptées à ses propres conditions de culture et de marché. Ces lignées peuvent ensuite être proposées pour une commercialisation, soit utilisées comme parents d’hybrides.

Résultats acquis et perspectives. Nous disposons à l’heure actuelle de plusieurs lignées de poivrons, qui sont adaptés à la culture de plein champ en Guadeloupe du fait de leurs caractéristiques agronomiques, et d’un certain niveau de résistance aux principales maladies de différentes zones de culture. Il nous reste à confirmer que le matériel est effectivement bien fixé avant d’envisager son transfert. Il serait possible d’expérimenter la sélection en Martinique et en Guyane, bien que les conditions climatiques et phytosanitaires ne soient pas strictement identiques.

• Ce produit vous intéresse ? Contactez l'INRA

Type de résultat :

Variété ou race

Avancée du sujet :

Projet en cours

Condition d’utilisation :

Accord de transfert de Materiel

Impression de la fiche :

Version imprimable de cet article Version imprimable

Enjeux :

Biodiversité

Amélioration génétique/maladies ravageurs

Concepteur(s) :

Alain PALLOIX

Denis LAFORTUNE

***

info portfolio
Essai variétal Détail d'un essai de sélection. Période de récolte