Viande de Cabri

Viande de Cabri Créole : de la tradition à la diététique
Mise à jour le 26 octobre 2011
 

La viande de cabri est très prisée dans la société antillaise, et présente d’excellentes qualités diététiques. Cependant, les éleveurs et les bouchers demandent des animaux plus lourds et mieux conformés. L’Inra tente de répondre à ces besoins, en testant différents systèmes de conduite et de modes d’abattage.

 

Atouts du Cabri. Traditionnellement, la viande de cabri est liée à des évènements festifs, très prisée et mise en valeur dans des préparations culinaires renommées. Elle a de plus une grande valeur diététique car, tout en étant très goûteuse, elle préserve la santé humaine. En effet, c’est une viande maigre avec peu de cholestérol.

Contexte de l’élevage du Cabri aux Antilles. Le système alimentaire le plus fréquent est le pâturage, mais ce mode d’élevage engendre des croissances lentes et des conformations peu appréciées des bouchers. Les éleveurs réclament des animaux plus lourds et les bouchers des animaux mieux conformés. Pour répondre à ces attentes, il convient d’alourdir les carcasses, donc d’améliorer la conformation, tout en contrôlant l’état d’engraissement de la carcasse.

L’Inra a testé plusieurs systèmes de conduite, et peut donner des recommandations pour l’élevage à l’herbe ou des stratégies de complémentation (fiche technique jointe). Il est possible aussi de proposer des modes d’abattage adaptés au produit et au marché. Par ailleurs, l’Inra a élaboré un référentiel sur les conformations de carcasses caprines (poster joint), à mettre à disposition de la filière viande Antillaise et à promouvoir au niveau international.

• Besoins d'informations ? Contactez INRAE

Type de résultat :

Procédé bio-technique

Avancée du sujet :

Projet en cours

Condition d’utilisation :

Domaine public

Impression de la fiche :

Version imprimable de cet article Version imprimable

Enjeux :

Agro-transformation

Gestion des ressources

Concepteur(s) :

Gisèle ALEXANDRE