Accueil du site > Les auteurs > Dalila PETRO
 

Dalila PETRO

... est généticienne pour l’amélioration des plantes.

Ses études l’ont menée de Bretagne (ENSAR Rennes) à Cuba (ISCAH), ce qui permet de dire que Dalila Pétro est ingénieure agronome, plutôt deux fois qu’une.

A partir de 1990, elle enseigne la phytotechnie au Lycée agricole de Baie-Mahault en Guadeloupe.

Puis l’INRA la recrute en 1993 et elle commence par s’intéresser aux cultures florales. Elle cherche à créer de nouveaux cultivars de coloris diversifiés chez l’Alpinia. Elle mène des travaux sur la biologie florale, développe des biotechnologies pour créer de la variabilité chez cette espèce, et réussit à produire des hybrides.

Elle tourne alors la page des fleurs pour entamer le grand chapitre des ignames. Après les travaux initiés par Georges Ano sur la résistance des ignames blanches à l’anthracnose, elle reprend le flambeau sur cette espèce que l’on dit orpheline, tant les connaissances de base manquent. Elle développe ses travaux sous l’angle de la création de résistances durables à l’anthracnose. Ceci passe par l’établissement de cartes génétiques de l’igname D. alata et de la mise en évidence de résistances gouvernées par de nombreux gènes. On parle de résistances quantitatives, qui ont davantage de chances de durer face aux pathogènes, que les résistances expliquées par un ou quelques gènes.

En plus de ces travaux relativement pointus, et nécessaires pour comprendre et gérer la relation entre la plante et la maladie, Dalila Pétro œuvre pour le transfert de ses résultats auprès de la profession agricole. Elle participe et fournit du matériel dans le cadre des évaluations variétales multi-locales en Guadeloupe et en Martinique. L’idée est d’utiliser des variétés adaptées aux différents terroirs, et répondant aux contraintes des producteurs.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter