Accueil du site > Les auteurs > Mario GIORGI
 

Mario GIORGI

… est directeur adjoint de la Plateforme tropicale d’expérimentation sur l’animal (PTEA), au domaine Duclos.

Après un BTS option Analyse et conduite des systèmes d’exploitation agricole, il vit sa première collaboration avec l’association Parcs et Jardins en tant que responsable d’équipe, pour l’entretien et l’embellissement des communes de Baillif et Vieux-Habitants. Puis, en qualité de technicien environnement avec l’ADEME, il participe à l’organisation de la collecte des déchets ferreux et véhicules hors usage sur l’ensemble de la Guadeloupe. Ensuite, pendant 2 ans, toujours avec l’ADEME, il étudie les gisements de dépôts sauvages et l’implantation d’une déchetterie au Moule. Plus tard, il s’occupera de logistique et du montage de machines dans le cadre de l’implantation de la centrale éolienne du Moule.
Peu après, Mario suit une formation pour l’obtention d’un certificat de spécialisation en gestion des déchets. Petit passage par une ferme de poulets de chair avant d’intégrer le Laboratoire professionnel régional d’analyses (LAPRA). Il y réalise des prélèvements d’échantillons et prodigue des conseils sur la fertilisation.
Mario Giorgi arrive à l’INRA en 2002 sur un poste d’agent technique du secteur porcin, aux côtés de Jean-Louis Weisbecker et Brun Racon. Il participe à plusieurs études sur les porcs créoles et Large White, avec David Renaudeau. Devenu plus tard responsable du secteur porcin, il s’implique davantage dans différentes études, telle celle menée par Jean-Luc Gourdine sur les gènes responsables de l’adaptation à la chaleur.
Directeur adjoint de la Plateforme depuis 2015, il veille à la mise en œuvre de protocoles sur les petits ruminants et sur les bovins.
Mario Giorgi a fortement contribué à la finalisation sur le site de Duclos d’un bloc opératoire, en collaboration avec le Centre hospitalier universitaire de Pointe à Pitre et l’Université des Antilles.
Mario s’investit et intervient au niveau des équipements automatisés de la plate-forme (distributeurs de concentré, bâtiment à ambiance contrôlée...)
Il s’est également engagé fortement dans l’installation d’un méthaniseur dont le fonctionnement est assuré par les effluents d’élevage et dont l’une des finalités est d’injecter dans le réseau EDF l’électricité produite.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter