Accueil du site > Les auteurs > Jean-Luc GOURDINE
 

Jean-Luc GOURDINE

… est ingénieur de recherche à l’unité de zootechnie.
Ses premiers contacts avec l’INRA Antilles-Guyane remontent à son stage de fin d’études encadré par Michel Naves et Alberto Menendez-Buxadera. A cette époque, il travaille sur l’analyse de croissance chez la vache créole. Plus tard, il choisit de s’inscrire en thèse et étudie – toujours à l’INRA – les facteurs limitant les performances de reproduction en milieu tropical humide sur truie, en compagnie de David Renaudeau et Jean-Pierre Bidanel. C’est pour lui l’occasion de se livrer à de nombreuses analyses de données.
En 2006, Jean-Luc intègre l’INRA sur un poste d’ingénieur de recherches. Puis, durant sa période post-doctorante, il travaille en Suède, à l’université d’Uppsala, dans le cadre du projet européen QPorkChains sur la durabilité des systèmes porcins.
De retour en Guadeloupe, en parallèle à ses travaux sur la variabilité génétique du porc, il s’intéresse à la conception et à l’évaluation des systèmes de production de porc en milieu tropical. En outre, il donne des cours à l’université des Antilles sur l’utilisation d’outils mathématiques en biologie et participe à l’encadrement d’étudiants en thèse.
Jean-Luc œuvre aux côtés d’éleveurs et de l’association SOS PIG, pour la préservation du porc créole. Dans son carnet d’adresses figurent aussi bien des chercheurs de l’INRA à Rennes, Toulouse, Jouy-en-Josas, que de Cuba, du Venezuela, de Colombie, du Danemark et de Suède. Il a ainsi l’occasion de participer à de nombreux congrès au cours desquels il présente ses travaux sur la génétique de l’adaptation au chaud et sur le porc créole.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter