Accueil du site > Les auteurs > Yves-Marie CABIDOCHE
 

Yves-Marie CABIDOCHE

... était spécialiste des sols des Antilles.

En 1976, diplôme d’ingénieur agronome en poche, Yves-Marie Cabidoche devient, entre 1976 et 1978, allocataire de recherche à la Chaire de science du sol à Supagro Montpellier. Il y étudie les relations sol-milieu dans les hautes montagnes cristallines et calcaires.

Recruté en décembre 1978 à l’Inra de Versailles en qualité d’assistant de recherche, il passe brillamment en 1979, son doctorat en agronomie, option pédologie.

Il effectue son vatariat en 1980 à la station d’agronomie du centre Antilles-Guyane en Guadeloupe où il démarre des travaux sur la caractérisation des sols tropicaux, l’étude de leur fonctionnement hydrique et physico-chimique, et l’impact environnemental des systèmes de culture. Tombé amoureux de l’île de la Guadeloupe, il y demande sa mutation. Les thèmes qu’il abordera s’étendront de la méthodologie de cartographie des sols tropicaux cultivés et la caractérisation agrochimique des sols tropicaux acides, à la dynamique de l’eau et des solides dans les sols argileux gonflants, la modélisation et application à l’économie de l’eau.

A compter de 2000, il s’investira avec assiduité dans l’impact des intrants des sytèmes de culture. Entretemps, il aura mis au point un système d’humidimétrie des sols argileux par micro-altimétrie différentielle, THERESA, qui verra le jour en 1987 et fera l’objet d’un brevet déposé.

Il aura également joué un rôle de premier plan dans le rapprochement des équipes INRA et UAG et dans la construction du master Ecotrop.
Tout au long de son parcours professionnel, ce chercheur émérite qui devient directeur de recherches en 1995, cumulera des fonctions de directeur d’unité, de directeur adjoint, de membre des conseils scientifiques du Département de science du sol et du Parc national de la Guadeloupe, de la commission départementale des Sites et comité de bassin de la Guadeloupe… des activités d’évaluateur de projets internationaux, et d’expert.

Son niveau d’expertise l’emmènera non seulement en Guyane pour une cartographie des sols et l’étude des contraintes à la production fourragère, à la Martinique pour une étude de faisabilité de l’agriculture bio, mais plus largement dans la Caraïbe (Haïti, Dominique, Sainte-Lucie, Grenade) dans le cadre des projets de Recherche-Développement agricole. En Guadeloupe et Martinique, il apportera une contribution notable, pointue et avisée à l’occasion de la crise de pollution par la chlordécone aux Antilles.

Ayant à cœur de répondre aux questionnements politiques et sociétaux par des connaissances scientifiques approfondies, Yves-Marie Cabidoche a, au titre de cette crise, effectué un exercice d’expertise extrême, car en homme d’action et chercheur très impliqué et clairvoyant, il lui était impossible de penser que la recherche puisse rester silencieuse face à une crise.

« Monsieur Chlordécone » pendant la dernière décennie, son décès brutal met un terme à sa carrière en 2012.

Voir en ligne : INRA Antilles-Guyane

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter