Accueil du site > Les auteurs > Armel TORIBIO
 

Armel TORIBIO

… était chercheur en mycologie.

Il a emprunté comme beaucoup la filière « VAT » pour ses débuts à l’INRA, en 1971. Il travaillait à l’époque sur les facteurs de détérioration de la canne à sucre après brûlage, ainsi que sur les maladies de la canne et sur les champignons entomopathogènes, sous la responsabilité de Charles-Marie Messiaen.

Après son recrutement à l’INRA en 1974, il s’oriente vers la détection mycologique et la conception de moyens de lutte. A ce titre, l’activité de diagnostic-conseil occupait une part importante de son temps, au sein du GRISP Antilles-Guyane. Avec son collègue Guy Jacqua, il a travaillé sur la lutte chimique contre l’anthracnose de l’igname, au moment des épidémies des années 70. Mais ses travaux dans leur ensemble ont cherché à privilégier des méthodes non chimiques contre les champignons du sol, telles que solarisation et apport d’amendements organiques suppressifs.

Armel Toribio prend sa retraite en 2012. A la question classique « Si tu n’avais pas travaillé à l’INRA, qu’aurais-tu aimé faire ? », il nous a répondu : « En fait, au départ, j’avais voulu devenir professeur de sciences naturelles ».

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter