Accueil du site > Les auteurs > Gérard HOSTACHE
 

Gérard HOSTACHE

A l’origine était l’eau…

Hydrobiologiste (université Paul Sabatier Toulouse), docteur en sciences de l’environnement (Université de Rennes1), il pense que les milieux aquatiques seront toujours plus productifs que les espaces agraires car ils interceptent la lumière et l’énergie sur un volume plutôt que sur une surface.

C’est ce qui l’a amené en Guadeloupe pour réaliser avec Alain Kermarrec en Zoologie et Yves Thérézien en Hydrobiologie, les inventaires des eaux douces dans les années 70-80, puis en Guyane en 1986, pour mettre en eau la station de Soukoumou et conduire des recherches sur la biologie de la reproduction de l’Atipa. Un poisson à plaques osseuses, qui vit dans les savanes inondables et construit des « nids d’oiseaux à l’envers » à la surface de l’eau et dont le sex ratio est influencé par la température d’incubation des œufs dans ce même nid.

1994, L’Ifremer quitte Soukoumou : l’élevage de la chevrette est techniquement maîtrisé, mais la concurrence des pays d’Asie et des pêcheries brésiliennes, ne permet pas de développer cet élevage de façon rentable en Guyane.

L’Inra ne peut assumer seul le fonctionnement de la station expérimentale. Retour sur Rennes dans l’équipe de faune sauvage de l’INRA dirigée par Michel Pascal, le rêve de l’exploration des ilots et réserves naturelles, des 7 iles à Clipperton.

Puis retour en Guadeloupe, à l’URZ, en parasitologie, avec Gilles Aumont : les parasites gastro intestinaux des petits ruminants et la résistance aux anthelminthiques.

Post doc à l’université de Colombie Britannique à Vancouver. En rentrant en Guadeloupe, face à une forte hésitation pour conduire seul un programme de génétique des populations, il bifurque vers la communication avec l’idée de développer l’image et la production audiovisuelle : il faut vivre avec son temps !!

10 ans plus tard, après de belles années à travailler avec Janine Bandou, Laura Pizzale Catherine Odet, Gladys Samson, Claudie Pavis, Franciane Nuissier, Dominique Denon…, les productions audiovisuelles commencent à se multiplier (elles sont même inscrites dans les programmes CPER). La base photos retrace la vie et les recherches du centre depuis 2005. La base trans-FAIRE se développe et s’exporte jusqu’à Mayotte.

Il est temps pour lui de passer la main (été 2017) et d’aller piquer une tête ….dans l’eau.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter