Accueil du site > Mots-clés > Type de résultat > Variété ou race

Variété ou race

L’INRA des Antilles-Guyane a une longue expérience en amléioration génétique, qui conduit à la création ou la sélection de variétés végétales, ou races animales, adaptées aux contraintes du milieu.

 

Ignames résistantes à l’anthracnose

Hybrides d’ignames Dioscorea alata résistantes à l’anthracnose : sélection classique

L’anthracnose est devenue un problème sérieux pour la production d’igname blanche dans toutes les zones de production. Dès 1995, l’Inra a initié la production et la sélection... Lire la suite

 

Atelier RITA à Marie-Galante

Comment les nouvelles variétés d’ignames se comportent-t-elles chez les agriculteurs ?

Le réseau RITA de Guadeloupe a permis la réalisation d’un projet pour transférer de nouvelles variétés d’ignames créées par l’Inra et le Cirad. Dans ce cadre, un atelier se déroulera le... Lire la suite

 

Ignames aériennes

Ignames à tubercules aériens, où comment éviter certaines maladies

Les principales ignames alimentaires aux Antilles ont un tubercule souterrain. Bien souvent en fin de cycle, les tubercules sont porteurs d’agents pathogènes, qui fragiliseront... Lire la suite

 

Lutte alternative contre la tique créole du bétail

Méthode alternative de contrôle de l’infestation des bovins par la tique du bétail Rhipicephalus microplus en Nouvelle-Calédonie.

Dans les élevages de bovins, les tiques provoquent des pertes importantes directement, ou par les maladies auxquelles elles sont associées. De plus, ces parasites développent des... Lire la suite

 

Sorgho fourrager

Intérêt et limites d’hybrides de sorgho pour l’alimentation des bovins aux Antilles

L’utilisation des hybrides : Sorghos x Sudan grass pour l’alimentation des bovins en Guadeloupe comme en Martinique a été testée par l’INRA au début des années 70. Ces essais... Lire la suite

 

Pois d’Angole à Marie-Galante

Comment développer la culture du pois d’Angole à Marie–Galante ?

L’île de Marie-Galante offre un bon potentiel pour la culture du Pois d’Angole, cette espèce y étant bien adaptée. Le Conseil Régional de la Guadeloupe a sollicité l’INRA en 2002... Lire la suite

 

1 | 2